Niger : Mohamed Bazoum validé par la Cour constitutionnelle

Mohamed Bazoum succède ainsi à Mahamadou Issoufou qui est arrivé au terme de ses deux mandats légaux.

La Cour constitutionnelle nigérienne a confirmé, dimanche 21 mars, l’élection du candidat du pouvoir Mohamed Bazoum comme nouveau président du Niger avec plus de 55 % des suffrages.

“La Cour valide et proclame les résultats définitifs du deuxième tour des élections présidentielles du 21 février 2021 ainsi qu’il suit (…) Mohamed Bazoum 2 490 049 voix soit 55,66 %. Mahamane Ousmane 1 983 072 soit 44,34 %”, selon son président Bouba Mahamane qui a lu l’arrêt au siège de la Cour.

La Cour a “constaté” que “Mohamed Bazoum a obtenu le plus grand nombre de voix” et “le déclare par conséquent élu président de la République du Niger pour un mandat de cinq ans à compter du 2 avril 2021”. La Cour a dit avoir annulé les résultats de 73 bureaux de vote, sans plus de précisions.

Le taux de participation est de 62,91 %, des chiffres sensiblement semblables à ceux publiés le 23 février par la Commission électorale nationale indépendante (Céni).

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
14 + 20 =