Festival international des Nuits Atypiques de Koudougou, XIVe édition : Une édition dédiée à la diaspora Burkinabè.

La vingt quatrième  édition du festival international des Nuits atypiques de Koudougou (NAK) se tiendra, du 27 novembre au 1er  décembre 2019. En prélude à cet événement culturel majeur dans la région du Centre-Ouest, le comité d’organisation présidé par Koudbi Koala, directeur des NAK, a animé une conférence de presse, le jeudi 24 octobre au Centre Abbé Pierre de Koudougou.

« DIASPORA ET PROMOTION DE LA CULTURE » est le thème consacré à cette vingt quatrième  édition des Nuits atypiques de Koudoudgou. A un mois de la tenue de ces NAK, Koudbi Koala, l’initiateur de cet événement culturel, entouré de ses proches collaborateurs, a présenté aux journalistes, les grandes lignes et le contenu de cette édition. Selon M. Koala, l’innovation majeure de cette édition c’est la tenue du festival sur le site des NAK situé au secteur 10 de Koudougou, cependant  la salle des fêtes de la maire de Koudougou a été retenue pour les rencontres professionnelles. Cette édition verra la participation de vingt-six artistes dont vingt du Burkina Faso, les six autres proviendra des Etats-Unis, du Mali, de la Côte d’Ivoire, du Niger et du Bénin.

La cérémonie d’ouverture officielle  du festival est fixée au Mercredi 27 Novembre 2019 sur le site définitif des NAK au secteur 10. Cette soirée selon  les premiers responsables « sera riche en couleurs et en sons ».

Le budget prévisionnel de la vingt quatrième édition s’élève à 109 252 566 f cfa. «  Nous avons au jour d’aujourd’hui pu réunir 50% du budget. Nous avons coutume de dire que : « quelque soit la taille du sexe de la fourmi, c’est ce qu’elle offre à son mari », juste pour dire que nous ferons les NAK avec ce dont nous disposons. » a-t-il souligné.

En rappel cette édition sera sous la coupe du Ministère en charge de la culture que dirige Monsieur SANGO Abdoul, Ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme et parrainée par des  personnalités du monde de la culture et du développement durable de la diaspora burkinabè.

Ouedraogo Moumouni

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
44 ⁄ 22 =